Tout savoir sur l’homologuation d’une trottinette électrique

Auto / Moto Tout savoir sur l'homologuation d'une trottinette électrique

Si la trottinette existe depuis des années, la trottinette électrique, elle, est nouvelle sur le marché et fait de plus en plus d’adeptes.

Toutefois, êtes-vous sûrs de connaître les réglementations qui s’appliquent à ces nouveaux véhicules ?

Dois-je faire homologuer ma trottinette électrique ?

Toutes les trottinettes électriques ne nécessitent pas forcément d’être homologuées. En effet, si le modèle que vous souhaitez vous procurer ou que vous possédez déjà ne dépasse pas la vitesse de 25km/h, la trottinette est considérée comme étant déjà homologuée et comme respectant les normes de fabrication européennes. Par conséquent, vous êtes autorisé à conduire ce type de véhicule sur des circuits, des routes privées ou encore des parcours.

Cependant, si votre trottinette possède un moteur capable de dépasser les 25km/h, alors vous devez impérativement faire homologuer votre trottinette électrique. Si vous ne le faites pas, vous êtes considérés comme hors-la-loi et passible de sanctions. L’objectif de cette démarche est de vérifier que votre engin respecte bien les normes de fabrication européennes et possède le label CE.

Comment puis-je faire homologuer ma trottinette électrique ?

L’homologation d’un tel véhicule se fait en deux grandes étapes, l’immatriculation et l’assurance.

Faire immatriculer une trottinette électrique

Dans un premier temps, vous devez faire immatriculer votre véhicule à moteur. Pour ce faire, vous devez vous munir d’un certificat de conformité qui vous sera fourni par votre vendeur. Ce certificat est essentiel pour mener à bien la procédure, sans lui l’homologation est impossible ! Il est conseiller de le demander avant d’acheter définitivement le véhicule afin d’avoir la garantie de pouvoir vous servir de votre engin.

Une fois votre certificat en main, vous devez réaliser une demande d’immatriculation sur le site de l’ANTS. Au terme de cette procédure, un numéro d’identification unique vous sera attribué. Il vous faudra ensuite fixer votre plaque d’immatriculation sur un endroit fixe et inamovible de votre trottinette électrique et indiquer également ce numéro sur votre carte grise sous la forme de deux lignes de trois caractères chacune.

Assurer une trottinette électrique

Une fois votre engin immatriculé, il vous faut l’assurer. Les trottinettes électriques sont des véhicules considérés comme des motos, des quads ou encore des voitures. Il est essentiel de les assurer afin que tout accident, physique ou matériel, causé à un tiers puisse être couvert. Pour faire cela, n’hésitez pas à contacter votre assurance. Celle-ci pourra vous proposer l’assurance la plus adaptée et la plus complète selon votre situation.

Comment trouver une voyance gratuite de tarot par tchat ?

La solution la plus simple pour avoir un tirage de cartes par un spécialiste...

Comment savoir si son forfait est compatible 5G ?

Les antennes 5G se développent sur tout le territoire et vous aimeriez profiter de...

Comment choisir une plaque funéraire en bois ?

L'enterrement d'un proche est toujours une étape compliquée. Il n'est donc pas forcément facile...